Andy_Goldsworthy3

Notes de travail : extraits.

 

 

" Dessiner avec des fleurs. Peindre avec des nuages. Ecrire avec de l’eau. Enregistrer le vent de mai, la course d’une feuille tombante. Travailler pour un orage. Anticiper un glacier. Orienter l’eau et la lumière.... Dénombrer une forêt et une prairie....

 

 

 

Ouvrir l’espace concret, vivant et tridimensionnel de la Nature. Avec l’intervention la plus minimale possible, mettre sous tension et transformer cet Espace de la Nature en Espace de l’art...

 

 

 

Tout ce qui s’offre à la préhension des cinq sens de l’homme participe à cette conception. C’est par la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher que l’espace-nature doit être appréhendé : comme une sorte d’œuvre d’art totale, une utopie, née de la nature et retournant à elle.

 

 

 

Une section de la Nature, précisément cadrée fut seulement réorganisée. Certes, une réorganisation éphémère : un jour l’intervention sera effacée par la Nature, exempte de traces...

 

 

 

Ce n’est que dans ses ultimes refuges que la nature est encore intacte, inépuisable. Là seulement, l’enchantement est encore réalité, à chaque instant, en toutes saisons, en tout temps, dans le plus petit comme dans le plus grand. Toujours...

 

Les sensations sont omniprésentes. Réaliste, je n’ai qu’à les cueillir. A les délivrer de leur anonymat. Avec une foi idiote et inextirpable en l’utopie.

Instaurer la poésie dans le fleuve inhumain du Temps...

 

 

De l’écrasante profusion des phénomènes naturels, il apparut qu’ils ne pouvaient être travaillés que par fragments petits ou très petits, détachés de leur contexte...

 

 

 

Aujourd’hui, je me contente souvent de botaniser, cueillir, étaler et donner à voir.

 

 

 

Documentation d’une expérience du monde en voie de disparition. Apporter un témoignage, au moment suprême, sur un mode de vie qui depuis longtemps s’avoue anachronique, sur une attitude qui ne saurait perdurer, même pour les hommes de bonne volonté...

 

 

 

Même si j’œuvre parallèlement à la nature et interviens le plus prudemment possible, demeure une contradiction interne fondamentale. C’est sur cette contradiction que s’appuie tout mon travail : lui non plus n’échappe pas à la fatalité fondamentale de notre existence. Il blesse ce qu’il touche : La virginité de la nature...

 

 

 

Réaliser ce qui est potentiellement possible, latent dans cette Nature existant : littéralement réaliser ce qui n’a jamais existé, mais a toujours été présent, l’utopie devenue réalité. Une seconde de vie suffit. L’événement a eu lieu. Je l’ai éveillé et rendu visible ".

 

 

 

Nils-Udo.

nils_udo_das_nest_a_image

J'avais découvert le Land Art et j'ai très envie d'expérimenter avec les enfants cette forme d'Art, proche de la nature.

Les impressionnistes avaient chaussé leurs godillots pour planter leur chevalet dehors. Dans les années soixante, ce sont des artistes qui reprennent le chemin du "dehors", mais avec les mains dans les poches. Il ne s'agit plus de peindre ou de photographier la nature, mais de l'utiliser comme support créatif. Des oeuvres éphémères, donc, qui seront immortalisées par l'appareil photo.

A vos chaussures de randos, vos p'tites mains agiles, et vos inspirations naturalistes!

nils_udo_Weidenkreis_12_index

 

 

Comment expliquer et organier une séance de Land Art avec les enfants? (format PDF).... Ce lien est mort, en cette année 2015, comme souvent sur le net. On trouve florilège et pourtant, j'ai ai choisi quelques-uns...

"Land Art condensé de définitions et d'expérience"....pour que cela ne soit pas "trop" scolaire malgré tout....

Le land Art, deux petites fiches simples et sympas de Bout de gomme.

Un inévitable petit article sur Wikipédia

J'étais un peu déçue de ne rien trouver sur des sites comme "tête à modeler", par exemple. C'est peut-être l'ocasion de leur proposer!

Donc, petite maturation perso de tout ça:

Le "pas à pas" qui était proposé dans le format PDF (plus haut) était très bien réalisé, mais pourquoi ne pas montrer aux enfants ce que peut donner le land Art au préalable? Ce nouveau fichier le fait.

C'est un peu comme si on avait dit à Van Gogh : -"N'allez surout pas au Louvre, cela pourrait vous donner des idées qui modifieraient profondément votre vision de la peinture et la mise en oeuvre de la couleur dans votre peinture". N'importe quoi. Bon, c'est une démarche traditionnelle à l'école.

Rappeler les essentiels: pas de figuratif (mais des exceptions applicables, c'est juste pour ouvrir leur champ d'action). Quoique...Phe_CC_81nix_fume_CC_81e_He_CC_81rivalb

Pas de matériaux apportés ou alors on ne les laisse pas sur place.

Penser à la géométrie (des formes, des spirales, etc...) qui est visuellement intéressante et intrigante dans un paysage naturel.

A l'usage de la couleur (fleurs); mais attention, nous allons faire cela dans les calanques donc c'est exclu.

A la verticalité. On n'est pas obligé de créer une oeuvre "par terre", bien au contraire!

Aux proportions: on peut créer une oeuvre monumentale!

Pour le reste, je pense que la mise en pratique sera source d'expériences enrichissantes!

In fine, il y a un petit livre qui vient de sortir et qui est encensé par les amateurs éclairés!

"Land Art avec les enfants" de Lacher, chez Broché.

61NTu8Zvi5L__SS500_

galerie_lelong_andy_goldsworthy

21goldsworthy_lgandy_goldsmith