10258509_10203628738263459_7077959519236270305_n (1)

 

Chacun d'entre nous a eu au moins un noeud à l'estomac, voir même, a franchement paniqué, en commençant l'école à la maison.

La partie la plus difficile quand on commence est de croire, de penser, qu'on peut le faire.

Cela ne veut pas dire que c'est un mauvais choix. C'est juste le fruit du poids de toutes ces années qui ont constitué l'épine dorsale de notre vie. Une bonne vingtaine d'années, parfois plus, parfois un peu moins, à passer l'essentiel de notre temps à l'école, donc, dans un lieu hors du monde mais qui est un monde en soi.

Faire l'école à la maison n'est pas un choix anodin, c'est la négation de l'utilité et/ou de la bienfaisance, de l'école, à qui nous avons donné les plus beaux moments de nos plus belles années. De quoi constituer un fameux syndrôme de Stockolm!

Alors, tout à coup, on est saisi par un puissant vertige. Et le cap franchi, on peut se sentir tout à coup hors du monde. Encore une fois, ce n'est pas le signe que vous avez fait le mauvais choix. Cela veut dire que vous êtes dans une période charnière, de changement, et cet état, rassurez-vous, sera temporaire. Juste le temps pour vous et votre famille de trouver le point d'équilibre. De construire VOTRE monde, et de participer plus activement à celui de demain qui sera celui de votre enfant....

11866284_10207443106420279_1524382621412840036_nVoyager, à moindre coût (ici Rome) est un des moyens qui nous ont permis d'organiser l'univers culturel dans lequel nous souhaitions baigner nos enfants.

Car puis-je rappeler que la pédagogie est la seule science qui n'étudie pas l'objet de ses investigations (l'enfant) dans son milieu naturel?

Quel pédagogue a étudié l'enfant qui apprend naturellement, en dehors du contexte scolaire? Juste quelques-uns, et anglo-saxons, comme Alan Thomas, Peter Gray.

La pédagogie est une science qui émet des hypothèses sans observations naturelles. Comment cela peut-il être considéré comme scientifiquement acceptable?

Est-ce qu'un primatologue va étudier le comportement des grands primates dans un zoo?

Ken Robinson* a écrit: "L'imprévisibilité est extraordinaire" dans son discours sur la nécessité de favoriser la créativité. L'imprévisibilité est extraordinaire. Et inéluctable dans ce domaine qu'est l'éducation, l'avenir.

(*cliquez sur les mots avant l'astérisque pour acceder au lien)

Nul en effet ne peut prédire ce que sera le monde dans 5 ans. En faisant le choix de prendre en main l'instruction de votre enfant, vous élargissez le champ de son éducation, qui vous est naturellement dévolue. L'IEF (instruction en famille) n'est pas un univers académique, pré-déterminé, où des certitudes absolues sont ânonnées par un gouvernement, puis défaites par un autre, qui en énonce d'autres encore. Toutes ces certitudes présentées comme essentielles et "seul salut" possible qui va constituer son instruction et construire un avenir sûr pour votre enfant. Ce qui, en tenant compte de l'imprévisibilité de ce que sera le monde de demain (son mode de fonctionnement, recrutement, pensez à la révolution informatique!) et des résultats si peu probants de l'éducation nationale sont au moindre, une scandaleuse démagogie, au pire, un tromperie éhontée.

Ce sont vos choix qui vont constituer cet univers. Développer les potentiels, offrir des opportunités, organiser l'environnement. La découverte, l'autonomie, la curiosité, le goût de l'effort, celui de ses fruits, la communion avec la nature, la préhension de la société, la compréhension du monde qui l'acceuille.

12414_1389215374859_7725183_nL'IEF c'est aussi avoir le temp de prendre le temps nécessaire à la construction de l'autonomie!

10171185_10203628742463564_1760974519837428394_n

 

14115579_10210390754269633_2040814130416031529_oLa ville de Marseille offre l'été bien des possibilités, (ici 2 euros pour 2 heures de cours de voile). Souvent, c'est bien d'implication qu'il s'agit, plus que de moyens financiers.

13775402_10210014578145465_5899532157130970716_nLes grands ont participé au défi solaire organisé pour les écoles par la Ville (les non-scos formant une "classe")

13731469_10210014655667403_4143263695800849372_nL'implication des aînés, les interactions familiales ont été certainement le plus beau trésor, parfois oublié par les enfants au fil des années, de ces années d'IEF à 5!

12973354_10209262415661873_1578810213847080260_oNos lapinous nouveaux nous ont ouverts un nouveau champ de connaissances: la botanique de la "mauvaise herbe". Extraordinaire!

 

 

 

J'ai un garçon de 23 ans. Lorsqu'il était en 3e année de maternelle, l'oralité était considérée comme essentielle et clé de voûte de la réussite scolaire. Cela lui avait très bien correspondu, il était volubile.

Plus tard, cela fut remplacé par la scribalité sans que personne ne remette en cause cette institution qui joue aux chaises musicales avec les compétentes et connaissances soi-disant indispensables qui constituent l'essentiel de l'éducation de vos enfants. Et ainsi, mon garçon de 14 ans aujourd'hui, qui avait fait un petit tour en GS (3e maternelle) s'était vu obligé de tracer bien sagement des lettres, ce qui l'ennuyait horriblement. Cela n'a pas duré, l'expérience lui avait suffit...

"L'imprévisibilité est extraordinaire".

Vous ne pouvez pas prévoir aujourd'hui ce que sera VOTRE école à la maison demain. Mais elle sera le fruit de vos observations, de vos tâtonnements, de votre expérience, de vos principes. Et pas celui des errements et tâtonnements politisés d'un groupe élitiste de personnes qui ne connaissent rien de votre enfant. Et techniquement, il faut bien le reconnaître, pas grand-chose non plus au sujet de l'instruction puisque leur -courte- formation a eu lieu dans un cadre non naturel.

Vous avez la responsabilité principale de vos enfants et de leur environnement.

1910471_1198599769588_1674645_n

Abbaye de Fontevraud

1977227_10203628750583767_1795965021446908890_n

Une petite station météo et les personnages des alphas

11752532_10207240844923868_3319725330940897297_n

Histoire vivante, participation aux reconstitutions de la bataille de Waterloo!

13707535_10210012180325521_7346759256093646088_n

Ainsi qu'Alan Thomas en a fait l'expérience, c'est en promenade, en marchant vers un lieu de rdv que tout fuse.... n'ayant pas à l'époque de magique I-phone googlisable, je notai tout dans.... mon agenda! Cela nous a beaucoup appris au sujet de la manière dont l'enfant apprend.

 

Comment commencer?  12 étapes pour vous guider

1. Occupez-vous des conditions légales. Commencer l'école à la maison peut se faire à n'importe quel moment de l'année. Une déclaration* auprès de l'Inspection académique et auprès de la mairie suffit. Ainsi qu'un courrier pour avertir la direction de l'école (ce n'est pas obligatoire).

Déclarer. Avertir. En aucun cas, il ne s'agit de demander la permission.... ou même l'avis des institutions en question. Et encore bien moins de le justifier. Et cela, entre les 3 ans et les 16 ans de votre enfant. Endéans les 8 jours qui suivent votre décision. Cela fait, l'administratif est derrière vous, et l'essentiel peut commencer!

76660683_10220737146722978_1704500424737816576_o

Une de mes nouvelles passions et grande source de joie: la nouvelle maternité de ma fille aînée!

2. Occupez-vous.... de vous! Tout changement est une source de stress, il est indispensable que vous envisagiez des plages de temps pour vous détendre, vous faire plaisir. Vous allez avoir besoin d'énergie, et de concentration. On fonctionne tous avec des carburants différents. Trouvez le vôtre, et ressourcez-vous!

13716149_10210014225296644_1037515846278162943_nUne leçon d'astronomie avec notre si gentil voisin.

3. Commencez à vous constituer un village. Vous savez, celui dont on a besoin pour élever un enfant (j'aime ce verbe dans son sens premier!).

Trouvez un réseau de parents homeschoolers et ce que j'appelle des personnes ressources.

En commençant l'école à la maison, je me suis aperçue que mon voisin était un ancien chercheur au CNRS très pédagogue, et que ma ville organisait des activités éducatives vraiment intéressantes. Ensuite nous avons déménagé dans un petit village et lui aussi organisait des activités saisonnières.

Je me suis même aperçue que j'étais moi-même une "personne-ressource" pour d'autres et que toutes ces interactions instructives rejaillissaient sur mes enfants.

1002666_10203628772704320_4399435058985717947_nActivité artistique estivale de la ville de Marseille

4. Déscolarisez-vous.... et déscolarisez vos enfants.

Oui, administrativement, géographiquement, temporellement, vous l'avez fait..... mais c'est à présent au tour de votre cerveau de se placer sur une autre orbite.... et ça, c'est une autre affaire!

Même si vous accompagniez vos enfants dans leurs leçons et leurs devoirs (vous savez, ceux qui sont interdits depuis 30 ans...), vous ignorez quel instructeur vous êtes, quel accompagnant de l'instruction, et surtout, quel enfant apprenant est votre enfant, naturellement.

On tient là l'essentiel de toute l'éducation instructive de votre enfant.

Comment apprend t-il, naturellement? Il l'ignore probablement. A vous de le découvrir ensemble! Vous avez certainement entendu parler de mémoire kinesthésique, visuelle, auditive, la catégorisation peut aller encore plus loin, entre apprentissage linguistique, logico-mathématiques, spatial, naturaliste.... observez ce qui fonctionne le mieux lorsque l'enfant joue, lit, collectionne, c'est de ce genre d'observation dont je parle. Il y a aussi des enfants qui auront besoin que vous les "notiez" pour se sentir en sécurité, parce qu'ils ont besoin d'avoir une idée de "où ils en sont" mon fils aîné était comme cela. Je ne me sentais pas du tout de reproduire ce schéma scolaire. Je le regrette un peu, cela l'a beaucoup frustré.

Mon plus jeune dédaignait la collection de lettres rugueuses de Balthazar, mais ayant bien compris le principe, il l'appliquait, très consciencieusement.....avec toutes les plaques minéralogiques ponctuant nos promenades (oui..... au secours....)

31827_1450655510824_5369222_n

Hors de l'école, plus de compétition -quoique la compétition dans une fratrie puisse être redoutable- plus de confrontations avec les pairs or  c'est un stimulant pour certains enfants.  Pour d'autres, la plupart, ces évaluations sont inutiles, frustrantes et source de stress, voir, de conflits avec les parents. C'est ce genre de choses, et bien d'autres, qui détermineront le mode d'instruction que vous choisirez.  

Nous avons choisi, enfin, les enfants ont choisi, une éducation unschooling, et cela a été plutôt fructueux.

Mais, consciente que cela puisse être trop radical, je partage avec vous le fruit de toutes mes recherches. Car pour compenser mes frustrations "d'institutrice en herbe" j'avais ouvert un blog où je classai toutes les trésors découvert sur la toile.

Et donc là, c'est le moment de vous renseigner sur les différentes approches pédagogiques, de déterminer quelles options vous allez choisir, au moins pour débuter. Oui, c'est maintenant qu'il faudrait le faire, pas avant, car si se renseigner dès que possible est utile, nourrissant pour vos réflexions, choisir avant d'avoir vécu une véritable période de déscolarisation avec votre, vos enfants, c'est déjà reproduire le schéma scolaire: une instruction inadaptée à votre enfant.

Vouloir sauter cette étape de déscolarisation, (que j'avais appelé "désintoxication scolaire") d'observation, de réflexion ENSEMBLE est génératrice d'une source importante de stress, qui amène parfois parents et enfants à un tel constat d'échec que la rescolarisation semble être la seule issue possible.

Certaines familles n'auront guère besoin de temps pour sortir du schéma scolaire, beaucoup d'enfants auront besoin de temps pour dissocier apprentissage (ce qui est naturel et donc ludique) et école (avec tout ce que cela pèse en termes de contraintes et de désintérêt).

Le -déjà si lourd- bagage des expériences négatives qu'il y a vécu pèsera plus ou moins dans cette capacité à s'ouvrir à l'instruction avec plaisir. En général, il faut 6 mois, parfois, 2 ans... mais c'est extrême, parfois, c'est juste une ou deux semaines.

13734985_10210012973745356_2296878779900145039_o

5. Réfléchissez à l'organisation physique et temporelle de votre espace. La table de la cuisine? La chambre de l'enfant? Une pièce dédiée? Quels que soient vos choix, vous vous retrouverez immanquablement et naturellement dans la pièce la plus lumineuse de la maison.... qui peut-être... la terrasse ou la véranda!

Dans tous les cas vous aurez besoin d'un ordinateur, d'une connection internet et d'une imprimante économique pour de nombreuses impressions. Et d'une bibliothèque, même si ce n'est "que" pour ranger les livres empruntés à la bibliothèque! Des étagères, des boites ou des paniers pour ranger les fournitures scolaires.

13782073_10210012953504850_448922817648689736_n

J'ai discuté il y a longtemps sur un forum avec un papa qui construisait un chalet dans son jardin car il pensait qu'il était indispensable de séparer physiquement le lieu de vie familial et le lieu d'instruction. Et tandis que physiquement l'espace prenait forme, dans son esprit aussi, le concept d'instruire lui-même son enfant prenait place. Une belle allégorie! Même si je n'ignorais pas que dans la réalité, les choses seraient certainement bien moins carrées que ce qu'il imaginait...

1014455_10203628776064404_8431886205543232887_n

Les indispensables.... J'avais lu ceci, un jour:

"Dans chaque maison, il n'y a que trois choses indispensables: une bibliothèque, un piano, et un rocking chair" ( ce dernier pour bercer les enfants petits et grands....). C'est une assertion chère à mon coeur!

Le temps. Un inspecteur m'avait dit un jour: "Pas plus de 3H/jour!" Chaque famille est différente et trouvera son propre modus vivendi. Mais un maximum de 3h/jour d'apprentissages formels est une bonne base.

30827_1489496241818_6879185_n

6. Définissez des objectifs personnels spécifiques proches. Il est certainement important pour vous que votre enfant puisse obtenir son brevet, son bac, aller à la fac et/ou acquérir un bon métier. Puisque vous avez choisi l'école à la maison, je suis certaine que son épanouissement personnel vous tient aussi à coeur, et toutes ces choses sont certainement importantes, mais elles ne constituent pas la seule composante de l'éducation de votre enfant. Pensez aussi à des questions comme:

"Comment répondre à ses besoins d'activités physiques?"

13769395_10210012220646529_8270427798965792165_n

"Comment répondre à ses besoins de socialisation?"

"Comment répondre au besoin de développer (et découvrir!) ses talents artistiques, créatifs?", etc...,

13709834_10210012244487125_1267209538776028005_n

Mais aussi: "Comment répondre à MES attentes en terme d'instruction -savoir lire à 7 ans; poser des fractions à 10-?" Car ce sont VOS besoins, pas des nécessités pour l'enfant,  mais... ils ont aussi le droit d'être entendu!  

Pensez juste à l'année qui va venir. Tenez une liste de ce qui est important pour vous et donnez-vous, donnez à votre enfant au moins une année pour y parvenir.

Définir un calendrier d'objectifs peut vous rassurer, ce n'est absolument pas indispensable, ni même nécessaire, mais cela rassure aussi les adultes d'avoir un "cadre".

Toutefois, n'oubliez pas que la flexibilité est le maître mot de l'IEF. Et tenez compte du besoin de déscolarisation dont nous avons parlé plus haut! La liberté et la flexibilité sont des défis. N'oubliez pas que vous allez sans cesse redéfinir ce que vous faites, ... et les besoins de chaque individu de la famille.

7. L'instruction en famille est un moteur qui a besoin d'être rôdé, et de chauffer un peu pour bien fonctionner. Ne cherchez pas à en faire trop, tout de suite, à suivre impérativement le programme scolaire, ou, pire encore, à rattraper le "retard" que votre enfant aurait accumulé à l'école. Ni à remédier en deux coups de cuillère à pot à ses "dys-férences". Ce n'est pas un sprint, c'est un marathon: échauffez-vous, ménagez-vous. Il n'y aura pas de podium pour récompenser les 3 premiers, alors concentrez-vous sur ce beau chemin à parcourir ensemble. Tâchez de donner chaque jour de l'importance à chaque chose. La créativité est aussi, sinon plus, importante que l'ingestion de connaissances. Mais je me suis retrouvée dans cette situation où les grands avaient voulu retourner à l'école et devant certains concepts abscons, je n'ai pas hésité à ressortir du matériel concret!

10172627_10203628767344186_3599218821746375944_n

8. L'engagement. Le facteur le plus important de votre réussite ne sera pas votre intelligence, votre niveau d'études, votre créativité, votre patience, ni même votre aptitude à vivre avec des enfants ou à enseigner, votre capacité la plus importante sera votre engagement, votre implication. Cela vous permettra de soulever toutes les montagnes. Vous trouverez toujours le moyen de soulever des montagnes et de faire tourner la machine grâce à votre implication!

9. Vous allez commettre des erreurs. Vous allez vous remettre en question. Vous aurez encore peur, parfois, de ce choix particulier. Ne soyez pas frustré de ne pas tout appréhender et tout comprendre d'un coup. Entre les implications familiales, les pédagogies diverses et la multiplicité des témoignages, vous allez absorber une quantité d'informations très importante, dont certaines vont remettre en cause, profondément, des certitudes que vous pensiez établies. Vous allez expérimenter tout cela au fur et à mesure. 

10. Tenez-vous, donc, momentanément, à l'écart des personnes qui vous juge ouvertement jusqu'à ce que vous soyez plus confiant. N'oubliez pas que c'est VOUS qui avez la responsabilité de l'éducation de votre enfant. Vos parents, vos beaux-parents, ont eu leur temps et leurs responsabilités, c'est à votre tour. Vous éduquez des enfants "pour demain", pas "comme hier". Vos voisins, vos collègues, doivent rester dans le champ de leurs prérogatives. Restez positifs, aimables, mais fermes. Vous allez être confrontés à des parents inquiets, des voisins inquiets, des amis inquiets, tous atterrés et assurés que vous allez ruiner la vie de votre enfant et le condamner à l'analphabétisme et à l'isolement. Convaincre tout ce monde serait....improductif et une formidable perte de temps et d'énergie. c'est votre choix, votre responsabilité, et vous savez ce que vous faites.

11. L'argent. La question du revenu qui manque est devenue essentielle, à l'heure où un seul salaire ne suffit plus et où les familles mono-parentales fleurissent. Assistante-maternelle, auto-entrepreneur, informaticien qui travaille de nuit, secrétaire à la maison, infirmiers libéraux qui alternent les horaires de travail. Il y a autant de solutions qui se développent que de familles à qui se pose le problème. Il faut parfois aussi tout simplement, réviser son mode de vie et contrôler un peu plus l'argent qui sort avant de se tracasser pour celui qui n'entre pas.

 

12. Le coût de l'instruction en famille. Une excellente imprimante laser. Du matériel pédagogique. Des livres. C'est impossible à calculer car ce sont vos revenus qui détermineront ce que vous êtres en mesure de dépenser. Pour avoir eu des enfants scolarisés, je dirai, en tout cas, certainement pas plus cher que l'école. Car il est bien des postes sur lesquels vous allez économiser. Le budget vêtements, par exemple. Pour démarrer, j'avais acheté pour 900 euros de livres et de matériel pédagogique. Mais certains fichiers se trouvent aujourd'hui sur internet ( les choses ont évolués!), d'autres ne m'ont pas servi. Le matériel a servi plus de 15 ans, avec 5 enfants! D'où l'importance de ne pas engager des frais à l'avance. Ou de ne pas s'inscrire à des cours par correspondance onéreux qui soit ne serviront pas, soit créeront des pressions de rentabilité des sommes engagées....  Mes investissement les plus fructueux furent les alphas, et le matériel montessori, qui a servi à bien des jeux! Nous avons abandonné l'idée des cpc, mais des sites comme Starfall*, Brain-Pop* ou IXL* ou Ed Helpers* nous ont bien servi!!

Démarrer: Les avantages

 

10156019_10203628791744796_8716306498430430204_n

 

Je pourrai écrire un roman.... j'en mettrai un en exergue: la personnalisation. C'est une manière complètement différente d'aborder l'éducation. L'enseignement à la maison est efficace grâce à cette individualisation. C'est une éducation qui sort des lignes normalisées de l'éducation de masse telle qu'elle fut conçue pour notre civilisation et ses besoins industriels. Et aujourd'hui, participer à la construction d'un individu est certainement plus important que de fabriquer de la chair à canon pour la patrie..... ou des bras sans cervelle pour l'industrie......

Comment commencer? Les idées fausses et préconçues

 

30827_1489494841783_5032420_n

 

1. "La mère doit se découper entre institutrice et maman, une vision schizophrénique de l'éducation", a écrit il y a peu, en subtance, une psychologue belge.....

Etiez-vous puéricultrice lorsque vous avez nourri votre bébé? Etiez-vous psychomotricienne lorque vous lui avez appris à marcher? Vous ne serez pas plus institutrice lorsque vous accompagnerez son instruction....

"L'école à la maison". Ce sera sans doute le seul article où j'emploierais ainsi à outrance le terme "école à la maison"! Car il ne s'agit pas de reproduire le modèle scolaire, et la maison est loin d'être LE lieu d'instruction unique!

L'informatique rend l'information portable, instantanée. Le temps qui vous est rendu (celui passé à accompagner les enfants à l'école, assister aux réunions, s'arracher les cheveux sur des leçons à connaître impérativement pour le lendemain et oubliées dans l'heure qui suit le contrôle....) va vous permettre d'aller voir ce qui se passe, dehors, dans le vrai monde où les enfants ne sont pas enfermés dans une salle plus du tiers de leur temps de vie, avec une trentaine de congénères du même quartier.

Balade dans la forêt, visite d'un musée, observation des insectes dans le jardin ou du plant de tomate qui pousse sur le petit balcon.... la vie est une sourrce d'instruction.

11037883_10206617928311342_3162968960104377198_n

 2. La socialisation. Je ne vais pas vous mentir: les enfants sont kidnappés par l'école. En France, ils vous faudra être inventifs pour multiplier les occasions de contacts. Voisins, ex-compagnons de cellule scolaire dont vous aurez conservé les coordonnées, sport, musique, loisirs en tout genre, centre aéré, et bien, entendu, rencontres de familles qui font l'école à la maison, d'où la nécessité de vous ouvrir au groupes de discussions, Yahoo, Facebook, associations, etc....

27727_1481186074069_4970263_n

Lorsque nous vivions en ville mes grands, déscolarisés, avaient conservés des contacts avec leurs amis scolarisés, côtoyaient les jeunes de la paroisse. Il n'est pas toujours facile de s'intégrer dans le groupe "école à la maison" proche de vous, si il y en a un.En IEF comme ailleurs, un groupe social, ce n'est pas toukours évident.....

Ici, à la campagne, c'est la solution "centre aéré le mercredi" qui a emporté les suffrages, jusqu'à ce que l'EN décide de modifier les temps scolaires....(donc plus de mercredi complet). Les besoins de socialisation sont différents d'un enfant à l'autre.

1209244_10202122731614234_361704325_n

Beaucoup cependant apprécient de pouvoir alterner les moments avec les amis, les moments en famille et les moments seuls.

Tous adorent les grandes rencontres annuelles d'une semaine de Led'a! Et les choses sont différentes encore si vous avez une famille nombreuse ou un enfant unique.

Dans notre famille, avec l'avènement du numérique se sont multipliées les possibilités de voyager. Billets d'avion à bas prix, échange de maisons et d'appartements, les parents aussi deviennent plus créatifs!

13782097_10210013675642903_3525455583775338488_n

Il y a une donnée constante qui sous-tend l'IEF: les enfants non-scolarisés sont plus ouverts, moins sectaires (sexe, âge, origine sociale, couleur de peau) que leurs congénères scolarisés. Ils n'ont pas le joug de la reconnaissance statutaire qui les bloque dans leur préhesion du monde adulte. Même les plus timides, avec le temps,  ne craindront pas de discuter avec un adulte ou un autre enfant.

10999435_10206091946442124_4514165929161153695_nUn copain rencontré sur la plage et les voilà embarqués à reconstruire le mur de l'Atlantique... au bord de la méditerranée

3. Autarcie. Surprotection. Syndrôme du cocon. Ce thème rejoint celui de la socialisation.

Mais être enfermés dans un local avec d'autres enfants du même âge et du même quartier,  n'est pas un facteur de socialisation.

Le développement des comportements sociaux n'y est absolument pas naturel et c'est bien la raison des déviances qui y fleurissent. La contrainte physique -être assis la plupart du temps- est une hérésie pour l'enfant en pleine croissance. Il n'est pas "bon pour l'enfant" d'être confronté à des situations violentes et artificielles.

Où a-t-on vu que l'adulte soit confronté dans le cadre de son travail à une situation où il est évalué en permanence, comparé à ses pairs, où le moindre de ses gestes est contrôlé et soumis à une autorisation hiérarchique -aller à la toilette par exemple- un emploi où on ne lui ferait jamais confiance pour prendre des décisions, où le moindre de ses gestes serait dictés par son patron, un lieu où il pourrait subir toutes les discriminations liées à son physique, à ses capacités, où la loi du plus fort règnerait, où l'agression physique et verbale ne serait que peu, ou prou, réprimées, et surtout, surtout, où la possibilité de démissionner ou de se mettre en congé maladie n'existerait pas.

Un enfant n'a pas besoin de s'endurcir pour pouvoir survivre dans un monde dur.

Ca, c'est l'Education Noire*.

1471338_10202671061242132_1243655637_n

 

Un enfant a besoin d'être protégé et raisonnablement éduqué. Lorsqu’on plante un rosier, un fruitier, on le fait dans une terre riche, fertile, on le soutient avec un tuteur, on l'arrose régulièrement, et on obtient un plant qui, adulte, sera prêt à affronter les frimas et les orages, la sécheresse et le gel.

 

C'est l'éducation de l'enfant qui transformera le monde qui sera le sien, et non le contraire. De toute façon, en famille, pendant les rencontres, dans les temps de loisirs, l'enfant est aussi confronté à l'autre et à la gestion de ses émotions. 

4. Il faut avoir des diplômes et/ou être enseignant pour enseigner à ses enfants. techniquement, aucun diplôme n'est requis.

Dans la pratique, l'influence de votre bagage sera forcément plus importante que pour un enfant scolarisé. Votre enfant a appris à parler et à marcher avec vous comme instructeur, dans un milieu aimant et relativement détendu (oui, ces apprentissages-là aussi ne sont pas toujours très détendu!), sachez que vous pouvez aussi assumer la suite!

Vous êtes l'expert numéro 1 de votre enfant. Et c'est sans doute plus important que d'être l'expert n° 36587 de l'enseignement..... Une des plus belles joies de l'école à la maison est incontestablement ce que vous allez apprendre AVEC votre enfant.

1233629_10202089127934163_652716127_n

 

Comment démarrer: Les pédagogies

Il y a les pédagogies globales dites "alternatives" qui servent souvent de bras séculiers aux parents qui font l'école à la maison.

Montessori. C'est une pédagogie fondée sur l'idée que l'apprentissage est un processus auto-géré naturel. Il existe des formations spécifiques, y compris pour les parents. Mais les blogs qui fleurissent sur le net sont en soi suffisament (à mon avis...)...pédagogiques que pour être capables de l'appliquer à la maison. L'utilisation de tout un matériel spécifique a répandu l'idée que c'est une pédagogie onéreuse. Or, la plupart des choses peuvent être fabriquée "maison".

10153638_10203628768224208_4720367676410481325_n

Il s'agit toutefois d'une pédagogie "sèche", comme la plupart des pédagogies. On étudie une image, une représentation de quelque chose, et pas cette chose dans son milieu naturel. Je la plébiscite pour les plus jeunes, elle favorise l'autonomie, le développement de la praxie d'une manière incroyable, pour sa conception de la grammaire, qui se construit plutôt que de se déconstruire comme dans les pédagogies traditionelles, et pour ses fameuses "cartes de nomenclature". L'apprentissage de la lecture, du calcul, peuvent être extrêmement précoces, efficaces, et durables si on s'implique dans cette pédagogie. Et... enfin une pédagogue qui a compris que l'enfant, naturellement, s'installe par terre pour apprendre!

Freinet. Un instituteur français qui ne fut guère prophète en son pays mais dont la pédagogie constitue l'épine dorsale de l'éducation "nationale" dans biens des pays du nord, dont la Belgique. Auto-gesion, fabrication de ses propres plans de leçons, fabrication et diffusion d'un journal, participation active à tous les aspects de l'éducation, y compris financier. L'enfant fera ses propres recherches pour fabriquer les leçons qu'il apprendra, tiendra régulièrement un journal qu'il diffusera auprès de ses proches, et la correction servira de leçon de français, et à l'ère d'internet, on voit comme la démarche est facilitée! Apprendra les mathématiques en gérant avec vous le budget éducatif de la famille, et bien d'autres choses encore en prenant soin de son environnement: repeindre la barrière du jardin, changer l'ampoule de la salle de classe, fabriquer et entretenir un vivarium....

Steiner. Une approche formidable de l'art plastique, et  l'idée des tables de saisons m'a toujours séduit, mais l'antroposophie.... il est difficile de laisser de côté l'insidieux enseignement sectaire qui suinte derrière cette pédagogie. Je ne m'étendrais donc pas trop.

Charlotte Mason. plébiscitée dans les pays anglo-saxons, la méthode fait une entrée fracassante dans les milieux non-scos français. C'est une approche de l'éducation à trois volets centrée autour le l'atmosphère (l'environnement familial), de la discipline (les bonnes habitudes), et de la vie (enseignement "vivant" des idées et des pensées). Un petit bout de notre expérience ici: Charlotte Mason chez les pandas Vous y trouverez les coordonnées de Laura qui a traduit en français les écrits de Charlotte Mason.

Elle insiste sur la nécessité de passer beaucoup de temps dans la nature, de livres des livres "vivants" et de véritable expériences.

1907289_10203628777264434_9162704547775181109_n

Comment démarrer: des modes d'instructions tous très différents:

Les cours par correspondance. Je citerai ma fille aînée: "Tous les inconvénients de l'école sans les quelques malheureux avantages". En dehors du principe d'une pédagogie totalement déconnectée de la réalité des besoins de votre enfant, et des vôtres, il y a aussi le coût, et l'engagement, je déconseillerai donc vivement de commencer par là. Je l'ai fait, par deux fois, et je me suis retrouvée avec des cours sur les bras. Une fois pour moi tandis que je préparais le concours de recrutement de professeur des écoles (et je me suis aperçue que les annales me seraient bien plus utiles....), et une autre pour mes enfants, quand on a démarré l'IEF. Fort heureusement, ces cours de l'enseignement à distance belge* ne m'avait rien coûté (c'est 37 euros 50 à vie pour les français). Ce sera peut-être une bonne solution pour vous, mais laissez-vous le temps d'y réfléchir, et pour tester le principe, et tous les cours français, le CNED avait des cours en ligne gratuit mais ce n'est plus le cas. Je rappelle que légalement, les cpc ne dispensent désormais en aucun cas d'être contrôlés par l'EN.

1620926_10203628743343586_6531866497787994433_n

L'instruction éclectique. Beaucoup de familles se fabriquent leur propre curriculum à partir de pédagogies différentes, de fichiers trouvés sur internet: beaucoup d'enseignants et de parents homeschoolers publient gratuitement des feuilles de travail, des dossiers, et aussi utilisent de matériel pédagogique.

1505074_10203628742743571_799962231546707537_n

Les apprentissages informels, ou auto-gérés. Vous trouverez souvent sur la toile la notion d'apprentissages auto-gérés, ou informels, associées au unschooling. Je les dissocie absolument. Lorsqu'on choisit des apprentissages informels on choisit un vecteur différent pour un apprentissage particulier. Par exemple, un jeu des 7 familles pour des connaissances historiques. Une visite sur un site archéologique ou au musée. Une partie de jeu "la bonne paie" ou "monopoly" pour faire des mathématiques. Il y a derrière ces activités "informelles" une intention d'instruction précise. C'est vraiment efficace, et vraiment sympathique, simplement, ce n'est pas du unschooling. Les apprentissages informels demandent une certaine préparation, et beaucoup de recherche de la part des parents. Ils sont très efficaces même si il est du coup un peu plus difficile de conserver des traces de ces apprentissages (pour l'inspection). 

10150782_10203628785984652_7450564133056865004_n

 

1619092_10203628755983902_1378382541936754917_n

 

atelier fabrication de bateau avec du matériel maison pour des essais de flottabilité

10157165_10203628760944026_3719692420146517961_n

 Une partie de scrabble initiée par un couple d'américains invités à la maison: latin/anglais. c'étaient des enseignants champions des apprentissages informels!

Le unschooling. Le unschooling, c'est....aucun apprentissage scolaire obligatoire. Le plus simple est sans doute de vous donner des exemples concrets. Déscolarisée en 6 e suite à une phobie scolaire, ma grande, totalement unschoolée,  ne savait pas faire des additions de fractions à 16 ans (elle a pourtant réussi la première partie du bac). Pour pouvoir passer le Jury central et intégrer sciences-po, elle a suivi des cours intensifs pendant 5 mois de mathématiques. Avec succès.

A 13 ans, elle avait décidé de passer tout le mois de juillet à apprendre à traduire des hiéroglyphes. Quelques mois plus tard nous visitions une expo d'archéologie sous-marine et c'était vraiment impressionant de voir ce groupe d'adulte qui suivait ce petit bout de jeune fille pour écouter les traductions qu'elle faisait des plaques exposées! Ayant passé son brevet à l'âge habituel, elle a voulu passer le bac français juste après. elle ne lisait que de l'héroïc fantasy.... elle a rattrapé tout le "retard" de lecture en quelques mois.

Certains enfants unschoolés ne lisent pas avant 10 ans. Mais dans ce cas, ils deviennent très rapidement des lecteurs assidûs. C'est un principe extrêmement radical et pourtant très efficace et incroyablement serein. il comporte des éceuils, comme toutes choses de la vie, et il est difficile culturellement, à mettre en place en France.

Mon dernier a appris à lire à 9 ans et demi, ma dernière a 8 ans. Ce sont des lecteurs insatiables et assidus!!

14206163_10210390767149955_4979661116671130861_o

Ils lisent partout, tout le temps....

16797591_10212106737008129_1712315089097891120_o

Il s'agit donc de laisser l'enfant libre d'étudier, ou non, ce qu'il souhaite. cela demande beaucoup de disponibilités et aussi, l'aménagement de l'environnement de l'enfant puisque c'est là qu'il tirera toute son instruction. Pour faire une allégorie jardinière, disons que ce n'est en aucun cas une jachère, mais plutôt....une butte auto-fertile!

576788_10201277898093924_2142587759_n

Comment démarrer: le matériel pédagogique

Montessori (la banque, l'escalier marron, la tour rose, le plateau de sable, lettres et chiffres rugueux...beaucoup de matériel fut laissé en disposition libre, ce qui ferait hurler les puristes, je sais, mais c'est un témoignage de l'utilisation de l'outil qui est en soi déja formidable  

 Les alphas, une méthode d'apprentissage à la lecture syllabique et kinesthésique

13692550_10210014664427622_4622639192743901532_n

Les réglettes cuisenaire

10177952_10203628771424288_5066002421278104669_n

La base 10

13731440_10210014663667603_2273735930974317628_n

Les cours de maths des frères Lyons et leur matériel (Architekt)

13769460_10210014692388321_5420920285802027410_n

 

Attrimaths

1910170_1195091201876_6177001_n

Il y a les systèmes mis en place spécifiquement par et pour les homeschoolers.

Workboxes à partir d'ici vous pourrez trouver l'explication d'un système pour les familles plus "formelles" mais l'application peut se faire de manière plus "unscho" en proposant des activités que l'enfant pourra choisir, ou pas. Pour débuter et répondre au "je ne sais pas quoi faire" des unschoolers qui débutent, ou donner des idées à ceux que toute question scolaire rebute parce qu'ils sont en "désintoxication, c'est formidable! Avec 5 enfants, je préparai souvent des boîtes contenant une activité autonome toute prête.

Unit lessons c'est un concept désormpais adopté par la Finlande. L'enfant choisit un thème qui lui tient à coeur et tous les apprentissages tourne autour.

On a utilisé des "feuilles de travail" "Worksheet" de ce genre de sites: Ed Helper, Learning A-Z. C'est plus facile de trouver en anglais, les "fiches" françaises sont bien souvent trop scolaires à mon goût.

Bien entendu , tout cela n'est pas exhaustif, c'est déjà si long! Je vais tâcher de mettre de l'ordre ici afin de pouvoir vous accompagner un peu!