album_110120_111554

J'ai emprunté à la bibliothèque d'Avoine l'album "A trois on a moins frois".

La température est brutalement tombée, cette dernière semaine, les effets de l'automne se font -enfin- sentir.

Les feuillages qui se chamarraient tombent brutalement au sol.

Bref, je cherchais une occasion de parler des saisons, de l'automne, puis de l'hiver qui approche. Des animaux qui fourmillent puisque nous nous sommes installés cet été à la campagne. Avec un album que je pourrais utiliser pour mon petit prince ET ma princesse, et qui ait été utilisé par "des albums en maternelle".

Ce site conçu par et pour des enseignants fourmillent d'activités tranversales à réaliser avec des enfants grâce à un album en thème central. Evidemment, programme et formatage oblige, je passe certaines choses à la trappe avant de démarrer. Les étiquettes-mots, les reconnaissance de mots aux graphies différentes, etc...

Les activités proposées sont si diverses qu'il est aisé de choisir!

Une première lecture, précédée par une présentation du livre.

Qu'est-ce qu'un livre? un auteur? un illustrateur? un éditeur? Cette présentation formelle m'aide à différencier cette lecture "apprentissage" des lectures d'albums que nous faisons habituellement. Quoique ce soit plutôt la grande soeur ou le papa qui lisent les albums habituellement.

Comment il allait réagir à ce qui doit être à peu près sa première activité "scolaire".

Retrouver l'ami manquant (TPS/PS)

Associer une image et une photo de chaque animal

Pour Héloïse, j'ai trouvé intéressant de travailler sur le script de la lettre "L".

Munie de l'alpha correspondant, d'une assiette de semoule en attendant de retrouver le plateau de sable dans nos cartons, de la lettre rugueuse dans le petit livre de Balthazar, nous procédons par étape. D'abord, reconnaître la lettre et son "son" grâce à l'alpha, mémoriser le tracé de la lettre grâce à la lettre rugueuse, la tracer dans la semoule, en visualisant déjà le PDF des "albums en maternelle" qui proposent une très jolie analogie avec la forme des oreilles du lapin, puis le tracé au feutre sur la feuille.

Des activités autour du nombre 3.

Les jeux de Picandou, pour diversifier les supports. Reconstituer un puzzle, dont on choisit le découpage (nb de pièces),

Un comptine jeux de doigts, surtout pour Ulysse, et un poëme de Maurice Carême pour Héloïse.

Une petite pause "physique" avec des prolongations en motricité. Sauter comme un lapin, se rouler en boule comme un hérisson, grimper comme un écureuil.

La fabrication d'un masque, choisi parmi ceux proposé. Et d'un petit jeu de société coopératif.

Pour prolonger sur le thème de l'automne, la lecture de "Balthazar et le temps qui passe", et quelques idées piochées sur le site de GO pédaGO: une série d'activités sur le thème de l'automne, par domaine de compétences.

Ici, une petite idée de ce qui oriente le geste pédagogique avec des PS, sur ce thème de l'automne. Et un très bel écureuil dont certains traits en pointillés sont à repasser. Poiçonner, etc...

J'ai également imprimé ce dossier de graphisme "automne", parce qu'il représentait particulièrement ce que nous avons fait en "activité extérieure": dessiner des pommes qui tombent de l'arbre (nous avons récoltés beaucoup de fruits récemment), retrouver le chemin des animaux et de leur nourriture, dessiner l'herbe à côté des champignons (nous en observons au jardin depuis que la pluie nous rens visite), les piquants du hérisson (comme dans l'album), etc...

Il y a aussi une petite histoire en trois séquences à remettre en ordre.

J'ai beaucoup aimé les affiches de couleur. J'ai choisi celles qui chantent l'automne et aussi Haloween qui se prépare! Le Marron, OrangeRouge, Vert

On nomme les couleurs et nous avons un petit panier avec des objets de ces couleurs!

De manière générale, même si je suis ravie de ce que j'ai pu récolter sur internet, je n'oublie pas que les enfants ont désespérement besoin de réel, de concret. Toutes ces années de unschooling m'ont permis d'apprendre comment apprennent les enfants. Comme le soulignent les frères Lyons dans l'introduction de leur cours, l'enseignement consiste trop souvent à expliquer avec patience, proposer des exercices d'appropriation, évaluer les apprentissages. Et dès son plus jeune âge, l'enfant vit dans un univers virtuel de représentation bi-dimensionnelle et scripturaire du monde qui l'entourent. L'intérêt de l'école à la maison, c'est aussi de pouvoir radicalement les plonger dans le monde réel.

Pour Ulysse, des activités "petite section". J'étais très curieuse de les découvrir. 

Je publie ce commentaire...en novembre 2011,  qui était resté enfoui dans les brouillon, avec une émotion certaine. C'est vrai que c'est un trésor de conserver ainsi des traces des activités avec les enfants.